30 ans d'existence des Groupements d'Employeurs

C’est en présence de la ministre du Travail, Myriam El Khomry et du président de la FNSEA que les représentants des groupements d’employeurs ont fêté leurs 30 ans, mardi 22 mars. Une occasion pour l’ensemble des acteurs de faire le point sur le nouveau projet de loi.

Les participants se sont réunis au Palais du Luxembourg pour une journée de travaux destinée à favoriser l’emploi dans le secteur agricole. La ministre du Travail a salué l’intérêt des groupements d’employeurs en ce qui concerne l’emploi dans le milieu rural.

Myriam El Khomri, ministre du travail a invité la Fédération nationale des groupements d’employeurs agricoles et ruraux (FNGEAR), le 22 mars dans les locaux du Sénat, à lui faire part de leurs problèmes et propositions avant la fin du mois d’avril, afin que celles-ci puissent enrichir le projet de loi sur le travail.

 

A l’occasion des 30 ans de la FNGEAR, la ministre a assuré son adhésion « à la philosophie des groupements d'employeurs », preuve « que la France sait créer des outils de flexi-sécurité » porteurs d’emplois.

 

Xavier Beulin, Président de la FNSEA, a demandé à la ministre d’envisager des groupements d’employeurs multisectoriels pour certains postes (commerciaux par exemple) et l’a encouragée à ne pas freiner l’embauche par un cadre législatif trop contraignant. Aujourd’hui, les « trois quarts des groupements d’employeurs en France sont ruraux » a rappelé Gilles Duquet, président de la FNGEAR.

 

La priorité pour eux : sécuriser juridiquement le fonctionnement de l’emploi partagé.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0